église Saint-Fabien

Historique de la Paroisse Saint-Fabien

Un premier projet d’une deuxième paroisse à Farnham s’était dessiné des 1952, à l’occasion du centenaire du diocèse de  Saint-Hyacinthe. Ce projet ne s’est pas matérialisé.

 

Dix ans plus tard, cédant aux pressions d’un certain nombre de paroissiens résidant au sud des voies ferrées, Mgr Godbout, curé de Saint-Romuald, consentait à les desservir le dimanche, à l’école Saint-Jacques, en déléguant un vicaire. 

 

Les pressions se continuant et s’accentuant, Mgr Douville, évêque de Saint-Hyacinthe, décrétait, le 10 juillet 1962, la desserte de Saint-Fabien. (Décret complet, cliquer ici)

 

Novembre 1963 :             Début des travaux.

24 avril 1964 :                   M. le curé entre dans le nouveau presbytère.

30 août 1964 :                   Première messe dominicale.

18 septembre 1964 :      Consécration des autels par Mgr Hains

27 septembre 1964 :      Bénédiction de l’église par Mgr Hains

 

Au cours de jours qui suivirent M. le curé Houle invita les paroissiens désireux d’offrir quelques objets ou dons en argent pour le culte, de le faire selon et leur possibilité… Les petites plaques que l’on peut apercevoir dans l’église et qui sont placées sous la lampe du sanctuaire, sous les statues et sous les stations du chemin de la croix, etc. sont des offrandes de généreux donateurs.

 

7 avril 1968 :                      Consécration des cloches.  (pour en savoir plus) 

 

 

Première cloche :            Sol- Poids : 1310 lb

Nom : Henri-Églantine

Parrain -  Marraine :       Gaston Bélair et Françoise Bélair

 

Deuxième cloche :          LA- Poids : 980 lb

Nom : Albert

Parrain -  Marraine :       Gilles Desrosiers

 

Troisième cloche :             SI – Poids 690 lbs

Nom : Georges-Etienne Houle

Parrain -  Marraine :       Jean-Claude Plouffe et Luce Plouffe

 

La Paroisse Saint-Fabien fondée, le 25 septembre 1962, en l'honneur de Fabien-Zoël Decelles7e  évêque de notre diocèse.   Six curés ont assuré le service ministériel jusqu’à sa fusion à la paroisse Saint-Romuald le 25 décembre 2006.

 

Notre premier curé :  Georges-Etienne Houle

Il est né à St-Nazaire d’Acton dans le comté de Bagot, le 12 juin 1917,  fils de Donat Houle cultivateur et de Bernadette Benoit.

Il est l’aîné d’une famille de 10 enfants dont trois sont devenus prêtres.  En 1936, il entreprend ses études théologiques au Grand Séminaire de Saint-Hyacinthe et fut ordonné prêtre en la Cathédrale de Saint-Hyacinthe le 18 mai 1940, par Mgr Arthur Douville.

Des le mois de septembre de la même année, il commence une carrière de 13 ans comme professeur, au Séminaire de St-Hyacinthe; il y enseigne les Sciences et l’Histoire.

En juin 1953, il quitte le Séminaire et s’oriente en pastorale paroissiale : il est d’abord vicaire à St-Mathieu de Beloeil, pendant trois ans, tout en donnant des cours à l’École Normale Secondaire de Montréal. Ensuite, il est vicaire un an à la paroisse Sacré-Cœur de McMasterville et une autre année à Sainte-Thérèse-de-l’Enfant- Jésus de Cowansville. En 1958, il devient curé de Sainte-Jeanne-D’Arc de Stanbridge East.

En septembre 1962, Mgr Douville le nomme curé à St-Fabien de Farnham. Il travaille à la lourde tâche de la fondation de la paroisse, à la construction de l’église et du presbytère, il se monte très bon administrateur. Par sa disponibilité  et son dévouement, il assure les services religieux à ses paroissiens durant 21 ans, de 1962 à son décès. Il est aussi aumônier au camp militaire de Farnham.

Très attaché aux membres de sa famille, il accueille dans son presbytère son frère Philippe, père des Missions Étrangères, revenu des Philippines, et ses vieux parents. Son père lui survivra de quelques mois seulement, il décède le 1er juin 1984 à l’âge de 92 ans.

L’abbé Houle paraissait jouir lui-même d’une bonne santé à toute épreuve. Aussi c’est une triste nouvelle pour tous lorsque, le 14 décembre 1983, on apprend qu’il venait de décéder d’une crise cardiaque.

Sa dépouille mortelle est exposée au sous-sol de l’église. Mgr Sanschagrin préside, le soir du 16 décembre, la translation des restes dans l’église même et, le lendemain, Mgr Langevin, accompagné des deux frères du défunt, l’abbé Adélard, aumônier à l’hospice de Marieville et l’abbé Philippe, célèbre les funérailles. Quatre-vingt prêtres participent à la concélébration. Une foule de paroissiens et d’amis remplissent l’église.

Son corps est inhumé auprès des membres de sa famille, dans sa paroisse natale, à Saint-Nazaire, le 17 décembre 1983.

Par testament, l’abbé Houle lègue sa magnifique bibliothèque au Séminaire de Saint-Hyacinthe. Cette bibliothèque, constituée de plus de 1500 volumes et 900 diapositives, témoigne nettement  des intérêts, des préoccupations et de la culture de ce grand homme. Ces livres contiennent les œuvres de grands auteurs qui ont été de véritables maîtres  à penser de notre curé fondateur. Cette donation à la bibliothèque du Séminaire est l’un des quatre dons les plus importants reçus depuis sa fondation.

Pour l’Année Sainte, M. le curé Georges-Étienne Houle avait manifesté le désir de voir quelque chose de concret qui rappellerait à tous la dite Année Sainte. Il avait même proposé que ce soit une croix de chemin. Immédiatement après sa mort, quelques paroissiens se sont souvenus de ce pieux désir et ont entrepris de le réaliser à sa mémoire.

Le 4 novembre 1984 Mgr Albert Sanschagrin, ancien évêque  de Saint-Hyacinthe, bénit une croix de chemin sur le terrain  de la paroisse Saint-Fabien, et dévoile une plaque de bronze, dans l’église Saint-Fabien, à la mémoire de ce grand serviteur de notre paroisse. C’est une belle réalisation d’une équipe de bénévoles : P.E. Giroux a fourni le bois, Emile Latour a façonné la petite croix en fer, elle-même chromée par la Casket Hardware. Normand Arcand et Gérard Dion ont façonné la grande croix de bois. Elle a été installée et mise en place par Isidore Barabé. Les bronzes ont été réalisés par l’entremise de Marc Robitaille. Les marguilliers de la paroisse ont grandement aidé dans tous les domaines de l’organisation de la fête.

Souhaitons que ce signe visible de la mort du Christ, élevé à la mémoire de M. le curé Houle, appelle constamment à la prière, une prière de foi, dans l’espérance et la charité.

De 1962 à 1984, sept prêtres vicaires sont venus travailler en collaboration avec le curé Georges-Etienne Houle à la paroisse St-Fabien. Ce sont les abbés Marcel Paquet, Serge Courtemanche, Bertrand Gauthier, Gérard Barbeau, Jean-Marie Gilbert, René Bousquet, Philippe Houle et Adrien Lavarière.

 

Les autres :  Qui sont-ils?   (Cliquer sur le nom pour en savoir plus)

 

2e  curé :  Normand Bernier

3e curé :   Florian Lacasse

4e curé :   André Godbout

5e curé :   Eloi Giard

6e curé :   Yves Bélisle

Jean Filion (vicaire)

 

Anciens marguilliers :

L. Marchesseault, F. Labonté, P. Barrière, G. Bouchard, P. Mercure, R. Dubois, R. Santerre,

M. Desnoyers, Mlle C. Martin, A. Delorme, A. Ratté, J.A. Gagné, R. Emond

 

Premier sacristain :  Philippe Boivin

 

Premier baptême aux registres : Joseph, Roy, Gaétan, né à Bedford le 13 juillet 1962, fils de Jean-Louis Duquet et de Pierrette Couture.

Premier mariage aux registres : Gabriel Ducharme, mécanicien de Saint-Félix-de-Valois, fils de Léonard Ducharme et de Marguerite Forget et Jeannine Côté, fille d’Aimé Côté et d’Adrienne Marceau.

Premières funérailles aux registres : Maurice Cléroux, fils de Jean-Louis Cléroux et de Rita Lasnier, décédé accidentellement à Montréal le 26 mai 1963 à l’âge de trois ans et huit mois.

 

 

Saviez- vous que….

 

ü  L’église et le presbytère ont été construits sur un terrain appartenant  à Mme Maria Lebeau, décédée 26 octobre 2006 à l’âge de………………….

ü  M. Léonard  Deveault a été nommé secrétaire particulier en ce qui concerne les paiements du fonds de la dette de la construction de l’église Saint-Fabien.

ü  Hiver 1965, une soirée de bingo a été instaurée pour aider au financement de la dette

ü  M. Alban Berthiaume fut le premier organiste et maître de chapelle de la paroisse Saint-Fabien, fonctions qu’il occupait de 1964 à 1979.

ü  Colette Théroux, Rollande Vincent, Louise Duhamel et Alice Landry furent collaboratrices extraordinaires de nos curés pour l’entretien du presbytère, de l’église et de l’accueil au bureau.

ü  Un puits artésien fournit l’eau gratuitement du mois d’avril au début novembre aux personnes qui viennent en chercher.

ü  C’est au mois d’octobre 1990 que la salle des malades près du chœur de l’église devient un lieu de prière durant le jour du lundi au vendredi.

ü  Juillet 1991,  le rez-de-chaussée du presbytère est loué, le deuxième étage est gardé pour les bureaux de la paroisse.

ü  À l’automne 1993, une rampe pour handicapés est installée à l’entrée principale de l’église.

ü  Pendant plusieurs années, le premier dimanche d’octobre, un dîner au porc braisé est organisé pour aider la fabrique. De 400 à 500 repas ont été servi chaque année. Merci à nos merveilleux bénévoles qui se sont impliqués.

ü  Pendant huit ans, chaque semaine,  Suzanne Coupal a visité les personnes de Farnham hospitalisées à l’hôpital BMP de Cowansville.

ü  Pendant plusieurs années nous avons ramassé les attaches de lait et de pain ainsi que les décapsuleurs de canettes pour aider l’Association de Down de l’Estrie, les enfants atteints de trisomie.

ü  Les responsables du projet « Partageons « Lucille et Charles Jackson, recueillent les denrées non périssables que les paroissiens apportent à l’église à chaque dimanche. Ces denrées sont acheminées au Centre d’action bénévole.

ü  Un autre projet consiste à classer et entreposer dans un local tous les restes de laine que les gens n’utilisent pas. Des tricoteuses bénévoles viennent choisir ce dont elles ont besoin pour tricoter chaussettes, bas, mitaines, tuques, gilets et couvre-lits etc. Le tout est également acheminé au Centre d’action bénévole.

Suite à la mise en vente de l’église, la dernière messe a été chantée le 25 novembre 2007. Toutefois, mariages, baptêmes et funérailles pourront y être célébrés jusqu’à ce que la vente soit officielle.

Le 25 novembre 2007 a profondément marqué les gens de St-Fabien. C’est avec tristesse qu’ils ont assisté à la dernière messe de la paroisse ; messe d’action de grâce pour la fraternité vécue, les joies partagées et les grâces reçues durant les 43 ans de la paroisse et de son église.

Sincères remerciements aux bénévoles.

Toutefois, mariages, baptêmes et funérailles ont pu y être célébrés jusqu’à ce que la vente soit officielle.

Puisque le projet de bâtir des unités de logement pour personnes âgées sur le site de l’ancienne église ne s’est jamais concrétisé,  les trois cloches achetées par Daniel Desormiers, propriétaire de Léo Goudreau & Fils, ont quitté Farnham au début du mois décembre 2011 et les deux plus petites devaient être vendues à une communauté du Vietnam.