Frère André

De portier à SAINT...

C’est le 9 août 1845 que Clothilde Foisy et Isaac Bessette donne naissance  à leur huitième enfant à Mont Saint Grégoire.   Son nom ALFRED BESSETTE.

  

Ses parents auront douze enfants.  Dont trois vont mourir en très bas âge. Comme bien des familles à cette époque, les Bessette vivent dans la pauvreté.   Son père réussit à nourrir sa famille grâce à son métier de menuisier.

 

Lorsque ses parents déménagent à Farnham, (au 182, rue Yamaska Est) Alfred a quatre ans. Un malheureux accident, son père meurt écrasé sous un arbre en 1955.  Une triste épreuve pour madame Bessette qui ne s’en remettra jamais.  Après avoir contracté la tuberculose, elle décèdera le 20 novembre 1857, laissant orphelins dix enfants.  Alors âgé de 12 ans Alfred, séparé de ses frères et sœurs, part vivre chez Rosalie et Timothée Nadeau à St-Césaire. Malgré sa santé fragile, Alfred apprend plusieurs métiers dont celui de fermier. En juin 1858, il a été confirmé et reçoit la communion pour la première fois de Mgr Prince, évêque de St-Hyacinthe.

 

Tout comme ses frères et sœurs, Alfred partira pour essayer de gagner sa vie aux États-Unis dans des manufactures de textile.  Mais ce fut de courte durée, il revient à

St-Césaire en 1867 après un bref passage à Sutton et Farnham.

 

Encouragé par l’abbé André Provençal, il entrera au noviciat de la Congrégation des Frères de Sainte-Croix et le 22 août 1872, il devient frère André (en souvenir de son ami l’abbé André).

 

Sa communauté achète, en 1904, un terrain en face du collège pour y construire un oratoire dédié à saint Joseph. Qui aurait dit qu’une petite chapelle, d’à peine 5 mètres de large sur 5.5 mètres de long et de 7.6 mètres de hauteur, deviendrait la deuxième plus grande église catholique au monde.  Situé sur le Mont Royal de Montréal «l’Oratoire Saint-Joseph» accueille encore aujourd’hui des milliers de personnes chaque année.

 

Le frère André est décédé le 6 janvier 1937 à l’âge de 91 ans.  Sa cause de canonisation aura duré 70 ans. C’est Jean-Paul II qui a procédé au rite de la béatification, le 23 mai 1982 et c’est le 17 octobre 2010 qu’il sera officiellement déclaré SAINT par le pape Benoît XVI.

 

  • Toile d’André Gladu, remise à la paroisse lors de la canonisation du s Frère André.